Né en 1942 à Milwaukee (Wisconsin/USA), John Neumeier étudie la danse classique à Chicago et à l’Université de Marquette à Milwaukee où il fera ses premiers pas en tant que chorégraphe. Il suivra ensuite les cours de la Royal Ballet School de Londres et l’enseignement privé de Vera Volkova à Copenhague. En 1963 John Cranko l’invite à rejoindre le Ballet de Stuttgart où il est vite promu soliste et où il continue son développement chorégra­phique.

En 1969, Ulrich Erfurth appelle John Neumeier à la direction du Ballet de Francfort où il fait bientôt sensation également grâce à ses nouvelles interprétations de ballets aussi connus que "Casse-noisette" et "Roméo et Juliette". En 1973, August Everding l’invite à reprendre la direction du Ballet de Hambourg qui prend rapidement une dimension internationale. En tant que chorégraphe, John Neumeier a continuellement respecté la tradition classique tout en donnant à ses œuvres un cadre moderne et dramatique. L’éventail de son répertoire est immense, outre ses grands ballets narratifs, l’œuvre de John Neumeier inclut des musicaux, des ballets symphoniques – particulièrement sur la musique de Gustav Mahler – et des chorégraphies sur des musiques sacrées.
Ses dernières créations pour le ballet de Hamburg sont "L’Oratoire de Noël" (2013), "Tatjana" (2014), "Peer Gynt" et "Duse" (2015).

En 1975 Neumeier créa les "Journées de la Danse de Hambourg", un festival qui clôt et marque l’apogée de chaque saison. En 1978, John Neumeier fonde l’École de danse du ballet de Hambourg qui partagera avec la compagnie à partir de 1989 un Centre de la Danse fourni par la ville de Hambourg. Le "Ballettzentrum" abrite neuf salles de répétition, ainsi qu’un internat pouvant accueillir plus de 30 élèves. Plus de 80% des danseurs de la compagnie sont aujourd’hui des diplômés de l’École de danse.

John Neumeier a travaillé comme chorégraphe-invité avec de nombreuses compagnies telles que le Royal Ballet de Londres, les Opéras Nationaux de Vienne, Munich et Dresde, le Ballet de Stuttgart pour lequel il a créé de nombreux ballets, le Ballet Royal Danois, le ballet de l'Opéra de Paris, le Ballet de Tokyo, l’American Ballet Theatre, le Ballet National du Canada, Le Ballet du Théâtre Mariinsky, les ballets du Bolshoi et du théatre Stanislavsky et le San Francisco Ballet.

De nombreuses distinctions lui ont été décernées, parmi lesquelles le "Dance Magazine Award" (1983), "L’Ordre du mérite de l’Allemagne fédérale", il est nommé "Chevalier des Arts et Lettres" et "Chevalier de la Légion d’Honneur". Il reçoit le prestigieux "Nijinsky Award" en 2006 pour son œuvre. En 2007, il reçoit le "Prix Herbert von Karajan" et 2008 le "Deutsche Jubiläums-Tanzpreis". En 2007, il est fait citoyen d’honneur de la ville de Hambourg. En 2012 il a accepté l'"Ordre de l’amitié" de la Fédération de Russie. En 2015, il reçoit le Prix Kyoto par la Fondation Inamori pour sa contribution aux Arts et Philosophie

En février 2006, John Neumeier crée la Fondation John Neumeier dans le but de préserver et d’éventuellement rendre publique sa collection d’objets et de documents relatifs à la danse et au ballet ainsi que son œuvre chorégraphique. La fondation assurera la pérennité de l’œuvre de John Neumeier pour la ville de Hambourg.

En 2011, John Neumeier fonde le Jeune Ballet National Allemand. La jeune compagnie, composée de huit danseurs, est également basée au "Ballettzentrum" mais se produit sur des scènes hors du commun telles que des écoles, des prisons et maisons de retraite.

 

Comment La danse a lançé un américain
à la conquète du vieux monde
Jacqueline Thuilleux

 

John Neumeier
 

 

 
 
Kontakt · Sitemap · Impressum
top of pagego back